marker
Dónde comprar
Mi carrito
Menu Menu

Nettoyage moquette : Comment rafraîchir et détacher une moquette

La moquette a ses fervents défenseurs, qui la trouvent agréable sous le pied et chaleureuse. Pour les adeptes des intérieurs immaculés, en revanche, ce revêtement de sol en textile pose tout de même quelques problèmes. Les fibres emprisonnent en effet très facilement la saleté et les bactéries y prolifèrent très aisément, puisqu’un nettoyage à grande eau est entièrement proscrit. Mais pas de panique : le nettoyage de la moquette n’a rien d’insurmontable, à condition de savoir comment s’y prendre.

Pourquoi procéder au nettoyage de sa moquette régulièrement ?

Ceux qui possèdent un sol en parquet ou en carrelage le savent bien : impossible de le maintenir propre sans un coup de balai quotidien et, au minimum, passer l’aspirateur une fois par semaine ! Le nettoyage de la moquette devrait, en toute logique, obéir aux mêmes règles pour éviter de devenir un véritable nid à microbes. Car les saletés, elles, ne se contentent pas de se déposer uniquement là où il est pratique de les éliminer. Insidieusement, elles ont plutôt tendance à s’accumuler de manière relativement imperceptible (surtout sur les moquettes foncées ou à poil long). Et puis, sans crier gare, vous vous rendez compte que vos sols n’ont plus la fraîcheur des premiers jours.

Un autre inconvénient des moquettes est que les taches sont bien plus difficiles à déloger, raison pour laquelle il convient de s’y prendre le plus tôt possible. Si vous attendez que les salissures soient incrustées, vous aurez davantage de mal à vous en débarrasser. Si, toutefois, vous découvrez des traces installées, sachez qu’il est presque toujours possible d’en venir à bout. Un nettoyage de votre moquette en profondeur lui rendra tout son éclat.

Jamais sans votre aspirateur

N’envisagez même pas de passer le balai sur votre moquette : cela ne servirait strictement à rien. Pour la conserver aussi fraîche que possible jour après jour, la seule et unique solution est l’aspirateur. Le mode « brosse » est conseillé si votre moquette est récente et en bon état : vous retirerez ainsi plus efficacement la poussière, les éventuels poils d’animaux domestiques, les acariens et autres miettes du quotidien. Pour les textiles très fragiles ou anciens, mieux vaut privilégier une fonction plus délicate, quitte à passer l’aspirateur plus souvent.

Idéalement, le nettoyage de votre moquette devrait être effectué au minimum deux à trois fois par semaine à l’aide d’un aspirateur de qualité adapté à vos besoins. Ainsi, si vous vivez en appartement ou dans un espace relativement réduit, vous apprécierez le faible encombrement d’un aspirateur balai sans fil et sans sac. Léger et maniable, ce type de modèle possède même un corps détachable grâce auquel vous pourrez sans effort nettoyer le canapéou les recoins les moins accessibles. Pour les lieux de vie plus imposants, choisissez un modèle offrant une plus grande autonomie ou optez pour un aspirateur filaire de type traîneau.

Des couleurs vibrantes grâce aux remèdes de grand-mère

Si, malgré tous vos efforts et un entretien optimal, votre moquette semble tout de même perdre de son éclat, nul besoin de vous rabattre sur les produits du commerce. Onéreux et peu respectueux de l’environnement, ils n’offriront pas de meilleurs résultats que les bonnes vieilles astuces qu’utilisaient nos grands-mères.

Un peu d’eau gazeuse et quelques pincées de bicarbonate de soude feront parfaitement l’affaire. Commencez par imbiber l’endroit taché d’eau gazeuse, puis frottez délicatement avec une brosse. Après au moins une demi-heure de séchage (ou 5 minutes au sèche-cheveux), saupoudrez votre moquette encore humide de bicarbonate et laissez agir jusqu’à ce que celle-ci soit complètement sèche. Un coup d’aspirateur et voilà : le nettoyage de votre moquette est terminé !

Pour détacher et désodoriser, vous pouvez également employer du vinaigre blanc et de la mousse obtenue en mélangeant vigoureusement du liquide vaisselle avec de l’eau (au batteur électrique, par exemple). Vaporisez un peu de vinaigre et frottez légèrement au chiffon, puis appliquez la mousse en raclant doucement à l’aide d’une brosse avant de rincer. Une fois votre moquette sèche, vous serez étonné du résultat !

Pour les taches de gras, pensez à la terre de Sommières et au savon noir.

La shampouineuse ou le nettoyeur vapeur pour nettoyer à fond

Si utiliser un tel équipement pour votre nettoyage de moquette hebdomadaire n’est sans doute pas nécessaire dans la plupart des cas, il est indispensable à un entretien saisonnier digne de ce nom. Cependant, si vous choisissez une shampouineuse maniable ou un nettoyeur vapeur, vous pourrez désinfecter vos moquettes en profondeur aussi souvent que vous le désirez.

Utilisés par les professionnels les plus exigeants, ces appareils s’adaptent à vos besoins en se faisant plus passe-partout. Une shampouineuse vous permettra d’effectuer un nettoyage de votre moquette au savon sans risquer de provoquer de l’humidité qui mettrait des heures à se dissiper. Le système injecte de l’eau et du détergent au cœur de la fibre du textile et les réaspire en un seul geste pour un nettoyage rapide et une désinfection parfaite.

Les nettoyeurs vapeur, quant à eux, sont capables d’éliminer 99,9 % des bactéries en émettant de la vapeur d’eau à 90 °C. Vous pourrez ainsi assainir votre intérieur sans le moindre produit. Et si vous souhaitez un appareil 2 en 1, le Vac & Steam offre un excellent compromis, puisqu’il décape vos moquettes à la vapeur tout en aspirant la saleté.

Le nettoyage de votre moquette au quotidien, tout comme son entretien ponctuel, devient beaucoup plus simple dès lors que vous connaissez les astuces à appliquer. Muni des bons outils et des bons produits, vous viendrez à bout des poils d’animaux, des miettes, des poussières et saletés, des bactéries et autres germes indésirables ainsi que des mauvaises odeurs en quelques gestes. Bien loin des idées reçues, lorsque l’on sait les entretenir, moquettes et tapis conservent leur texture et leur aspect durant plusieurs années. À vous de choisir les outils qui vous accompagneront à la perfection en fonction de vos besoins et d’adapter vos habitudes pour mieux prendre soin de votre revêtement de sol.